A la Une mercredi

21/09/2011
A la Une mercredi

Les journaux n’en ont pas fini avec le procès pour atteinte à la sûreté de l’Etat qui s’est achevé jeudi dernier avec des peines sévères prononcées contre les auteurs de la tentative de coup d’Etat. 

"Après les révélations sur son entourage, Faure sera-t-il amené à faire le ménage dans son entourage?" s'interroge Forum de la Semaine qui rappelle les propos de certains prévenus selon lesquels plusieurs proches du chef de l’Etat fomentaient un coup parallèle. 

La Dépêche demande un geste au président. "Après le procès du siècle, la clémence du chef de l'Etat attendue", titre le journal. 

Liberté publie une lettre de Me Charrière-Bournazel adressé au président de la Cour suprême. "La mascarade judiciaire à laquelle vous vous êtes livré à l'encontre de Kpatcha Gnassingbé et de ses malheureux co-accusés, scelle votre déshonneur" écrit l'avocat français.

Autre sujet évoqué mercredi par la presse, la réaction des FAT aux déclarations de l’ancien Premier ministre de la transition, Joseph Kokou Koffigoh concernant les évènements de 1991. « Faure exige des excuses publiques du général Titikpina au peuple togolais », indique Le Magnan Libéré qui souligne que "Cette intrusion a failli mettre à l'eau tous les efforts consentis par cette Commission (la CVJR, ndlr) pour réconcilier les togolais".

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.

L'AIBA veut populariser la boxe au Togo

Sport

L’International boxing association (AIBA) a lancé vendredi l’année de la boxe en Afrique destinée à promouvoir cette discipline sur le continent.

Une justice en mouvement

Justice

Une étude réalisée par Afrobaromètre révèle que dans la plupart des pays africains, des obstacles majeurs entravent encore l'accès des citoyens à la justice.