A la Une mercredi

08/02/2012
A la Une mercredi

Les journaux privés, dont une grande majorité sont critiques à l’égard du pouvoir, ne manquent pas d’égratigner mercredi le gouvernement à propos du conflit salarial avec les fonctionnaires. 

Le Regard publie une interview du secrétaire général de la CSTT qui déclaré que  "Franchement nous n'avons plus rien à négocier avec ce gouvernement, tout a été conclu, il ne lui reste qu'à appliquer ce qui a été convenu".

Pour la Dépêche, « Faure a abandonné les travailleurs togolais dans la misère et la mendicité".

Son confrère Le Magnan Libéré estime que « La menace de grève proférée par les syndicats est un test de crédibilité pour leurs responsables qui ont trop longtemps cru naïvement à la bonne foi du gouvernement". 

Le Messager évoque le "dribble" du gouvernement. "Application des mesures de revalorisation des salaires, le gouvernement a dribblé les responsables syndicaux".

"Après avoir rendu de loyaux services au RPT, Gachin Mivedor a été oublié avant sa mort", affirme Liberté. Selon ce quotidien, le Grand chancelier, décédé récemment, « est mort dans l’indifférence ».

Loin de la politique, Forum de la Semaine privilégie les faits divers en relatant une sordide histoire d’un Togolais qui a décapité sa mère après un conflit concernant une moto !

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Adebayor indisponible pour une période indéterminée

Sport

Sale coup pour Emmanuel Adebayor, le capitaine des Eperviers. Selon le site StarAfrica le footballeur s’est blessé lors de la rencontre dimanche contre une équipe turque.

A la liberté, à la vie !

Culture

Le bureau régional de l’organisation de la Francophonie (OIF) a présenté lundi à Lomé son initiative baptisée ‘Libres ensemble’.

Un refuge efficace contre les moustiques

Santé

Le ministère de la Santé va fournir à la population près d’un million de moustiquaires imprégnées de longue durée d’action (MILDA).

Lutter efficacement contre le cancer

Santé

Le Togo ambitionne de se doter d’un institut de cancérologie. Pour y parvenir, il a besoin d’argent et de compétences.