A la Une mercredi

29/02/2012
A la Une mercredi

La publication du rapport de la CNDH sur de supposés actes de torture fait encore les grands titres de la presse du jour.Forum de la semaine souligne qu’aucune disposition juridique ne permet actuellement de poursuivre et de sanctionner les éventuels tortionnaires. "(…) il est indéniable qu'aucune disposition pénale ne sanctionne l'acte de torture dans notre pays, même si le Togo a ratifié beaucoup de traités internationaux qui criminalisent la torture", écrit le quotidien.

Le même journal indique que les avocats de Kpatcha Gnassingbé ont demandé la libération de leur client après la publication du rapport. Même information à lire dans Liberté.

Pour La Dépêche, ce rapport « est une occasion en or pour Faure de libérer ses frères détenus dans cette affaire atteinte à la sûreté de l'Etat ». "Si Faure s'est réconcilié avec Gilchrist Olympio, qui a à maintes reprises attenté à la vie de son père, ce n'est pas avec son frère de sang qu'il ne peut pas le faire", peut-on lire. 

L'Eveil de la nation se demande si les ODDH, qui organisent une marche vendredi, réussiront « à faire plier le gouvernement et à mettre en oeuvre les recommandations de la CNDH ». 

Enfin le Le Magnan Libéré constate que le Togo doit encore faire des efforts pour lutter réellement contre la corruption et l'enrichissement illicite.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PUDC : les clés du succès

Développement

Le rôle des leaders communautaires et de quartiers est primordial pour un succès du Programme d’urgence de développement communautaire.

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.

Accompagner la décentralisation

Coopération

L’Union européenne et l’Allemagne vont financer pour 19 millions d’euros un programme de décentralisation et de gouvernance locale.