A la Une vendredi

17/02/2012
A la Une vendredi

Plusieurs journaux annoncent vendredi l’arrivée prochaine à Lomé d’une mission technique de l’Union européenne dans le cadre des prochaines élections législatives. Le Canard Indépendant souligne que Bruxelles 

"avait récemment indiqué qu’un appui serait accordé au Togo à condition d'une garantie de transparence pur le scrutin". 

L'Alternative estime que "la crédibilité de l'Union européenne sera sérieusement entamée si elle se décide à accompagner un processus électoral sans la matérialisation des réformes préconisées dans les rapports de ses propres missions d'observation". 

Forum de la Semaine revient sur l’accord signé mercredi entre le gouvernement et les syndicats de fonctionnaires. « Le gouvernement cède et concède une augmentation de  10% sur la valeur indiciaire", titre ce quotidien. 

« Faure Gnassingbé et ses amis préfèrent mettre les togolais sur la table d'écoute », écrit Liberté. Le journal s’insurge contre la réglementation qui impose aux opérateurs téléphoniques, depuis le début de l’année, d’enregistrer l’identité des abonnés. C’est pourtant une procédure en vigueur dans la plupart des pays occidentaux ; un moyen efficace de lutter contre la criminalité , mais certainement pas de mettre les abonnés sur écoute.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.