A la Une vendredi

23/11/2012
A la Une vendredi

Les journaux proches de l’opposition tentent d’exonérer Loïk Le Floch Prigent de toute implication dans l’affaire d’escroquerie dont a été victime un ressortissant émirati. Le Canard Indépendant L’Alternative et Liberté s’appuient sur les déclarations de l’avocat de l’ancien patron d’Elf qui, ce qui est logique, défend son client.

Liberté annonce que la Chambre d’accusation doit statuer dans la journée  sur le montant de la caution exigée (9 millions de dollars). 

En rubrique politique. L’Eveil de la Nation indique que l’opposition togolaise est en panne et qu’il faudra très rapidement l’émergence d’une nouvelle race d’opposants.

L’Humanité écrit  qu’ « avec ou sans les dictateurs de l’opposition, les élections législatives auront bel et bien lieu ».

Forum de la semaine met un coup de projeteur sur un nouveau parti politique, « Santé du Peuple » qui renvoie dos à dos pouvoir et opposition, leur demandant de prendre leurs responsabilités pour sortir le pays de l’impasse.

Pour conclure, Global Sport et Forum de la semaine iannoncent que trois comités assisteront la Fédération togolaise de football (FTF) et les Eperviers pour préparer la CAN 2013 ; une décision prise jeudi en conseil des ministres.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.