A la Une vendredi

23/07/2010
A la Une vendredi

Liberté, devenu le quotidien officiel du Frac, ne rate pas une occasion d’attaquer le pouvoir. Vendredi, le journal reproche au chef de l’Etat et à son Premier ministre l’organisation des luttes traditionnelles des Evala.
« Une semaine de villégiature à Kara équivaut à de l’argent perdu par l’Etat, chiffré en milliards FCFA. Le technocrate Gilbert Houngbo et l’expert financier Faure Gnassingbé, ont semblé ignoré la maxime +Time is money+ en abandonnant la gestion du pays pour une semaine de bamboula dans la Kozah », écrit Liberté.
Le quotidien indépendant Forum de la Semaine n’est pas tendre non plus à l’égard du gouvernement.
« Alors qu’il a fait du développement économique le fer de lance de sa campagne électorale, les togolais ont déjà l’impression à ce jour, d’avoir été enfariné par les mirobolantes promesses du président élu », peut-on lire dans les colonnes de ce journal qui constate que depuis que Faure a été réélu, le gouvernement ne fait que signer des accords de financement, mais rien ne change en guise d’amélioration du pouvoir d’achat des citoyens.
Le Canard Indépendant indique que les forces de sécurité se sont présentés jeudi au siège du parti Obuts, d’Agbéyomé Kodjo, pour procéder à la saisie des biens, conformément à une décision de justice qui prévoit que les actifs de cette formation soient donnés à une ONG, « SOS Village d’enfant ».

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation. 

C'est bien, mais peut mieux faire

Uemoa

Les Etats membres de l’UEMOA doivent renforcer leurs capacités de mobilisation des recettes fiscales.