A la Une

24/04/2012
A la Une

Forum de la Semaine indique mardi que Gilbert Houngbo, le premier ministre, a contribué à la mise sur pied du nouveau parti UNIR et a confirméson adhésion dans une tribune publiée lundi.

«Gilbert Houngbo affiche son adhésion au projet de société du président Faure Gnassingbé », titre de son côté, Nouvelle Expression qui croit savoir que depuis « le 14 avril 2012, l’histoire du Togo est entrée dans une phase de réécriture suite aux deux événements intervenus coup sur coup ».

Liberté note aussi que « Faure Gnassingbé ratisse large avec la création de son parti ».

Le Regard pour sa part se livre à une définition de l’UNIR le qualifiant de « conglomérat de transhumants et d’anciens RPTistes masqués ».

L’hebdo parle de duplicité, de manipulation et de fuite en avant de Faure Gnassingbé qui utilise les mêmes méthodes que le RPT.

«Lors de ses déplacements, les moyens de l’Etat sont abondamment déployés pour convoyer des gens par camions entier pour donner l’impression que les populations adhèrent aux idéaux du nouveau parti dont ils ignorent même le nom. On voit bien que le lancement de l’UNIR se fait sur la base de veilles méthodes du RPT », conclut Le Regard.

A la veille de la célébration du 27 avril, Liberté se demande également dans ses colonnes si Faure va user de sa magnanimité pour libérer  Kpatcha Gnassingbé et ses codétenus.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Médecine chinoise pour combattre le paludisme

Santé

Près de 200.000 injections d’artéméther ont été offertes vendredi au ministère de la Santé par les autorités chinoises.

Avant-première au 2 février

Culture

L’acteur américain d’origine béninoise, Djimon Hounsou, présentera son nouveau documentaire consacré au vaudou le 10 décembre à Lomé.

La Chambre consulaire régionale va déménager

Uemoa

La Chambre consulaire régionale de l’UEMOA aura dans 30 mois un nouveau siège à Lomé.

La Chine va moderniser la télévision publique

Coopération

La Chine va financer pour 3,5 milliards de Fcfa la modernisation de la télévision publique (TVT) et dans une moindre mesure celle de Radio Lomé.