A lire dans les journaux vendredi

30/09/2011
A lire dans les journaux vendredi

Deux grands sujets font la Une des journaux parus lundi, la rentrée scolaire et la réunion du CPDC.

"Les enseignants et le gouvernement s'entendent sur un minimum, la rentrée au bien lieu le 3 octobre", titre Le Canard indépendant qui souligne que jeudi les discussions entre les syndicats des enseignants et le gouvernement se sont poursuivies dans une atmosphère de confiance.  

Même tonalité au Contemporain, mais le journal se demande toutefois si la ministre des Enseignements primaire et secondaire saura convaincre les syndicats.

Liberté est d’un avis totalement radical. "La rentrée scolaire est plus que jamais menacée. Les enseignants se sentent couillonnés par le gouvernement et les employeurs", écrit le quotidien d’opposition.

Les journaux reviennent sur la réunion du Cadre permanent de dialogue et de concertation (CPDC) qui s’est déroulée jeudi à la Primature.

Forum de la semaine publie la lettre d'un écrivain togolais, Gerry Taama, adressé à Jean Pierre Fabre, le chef de l’ANC. "Ne sacrifiez pas l'avenir de millions de togolais pour neuf notables qui, a priori ne sont pas dans le besoin", met en garde Gerry Taama.

L’ANC exige le retour des 9 députés exclus à l’Assemblée avant d’envisager éventuellement de siéger au CPDC.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.