A lire jeudi

27/12/2012
A lire jeudi

Sale temps pour le président de la Fédération togolaise de football. "La FIFA sanctionne Gabriel Améyi en lui retirant le pouvoir de signature", titre Liberté.

"Reconnu coupable de malversations financières des fonds de la FIFA à la FTF, Gabriel Améyi dépossédé de signature sur le compte bancaire de la FTF", indique Le Correcteur.

Le bi-hebdo affirme que le président de la FTF est « en complicité avec le directeur de la BTCI et une dette de plus de 254 millions sur le compte de la FTF" a été contractée ».

Le Destin des Nations ouvre ses colonnes à Agbéyomé Kodjo, à propos de rumeurs selon lesquelles l’ancien Premier ministre aurait tenté d’organiser un coup d’Etat."je ne suis lié à rien concernant cette affaire », affirme-t-il.

L'hebdo déplore d’ailleurs qu’au Togo « on voit désormais des coups d'Etat partout".

Politique encore avec Le Correcteur qui parle de « législatives au forceps » et Liberté qui publie le message de vœux du leader de l’ANC."Nous demeurons convaincus que les populations togolaises n'entendent plus se laisser entraîner dans des élections sans lendemain", écrit Jean-Pierre Fabre.

Enfin, Libéral annonce qu'une journée convergence sur le genre se déroule jeudi à Lomé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Don de l'Arabie Saoudite pour le développement rural

Coopération

Le Togo et l’Arabie Saoudite ont signé mercredi à Lusaka (Zambie) un mémorandum d’entente concernant le programme saoudien de forage de puits et de développement rural en Afrique.

Femme fatale

Culture

Elle est de retour ! Valentine Alvares vient de sortir son nouveau clip sur le thème de la James Bond girl et du film d'espionnage.

Un Togolais illumine le Ghana

Diaspora

Le Togolais Charles Sena Ayenu, président d’Home Energy Africa, développe un projet de parc solaire au Ghana. Prochaine étape, le Togo.

Chasse aux contrefaçons

Santé

Le président de l’Ordre national des pharmacien s’est félicité mardi de l’engagement des pouvoirs publics à lutter contre la commercialisation de faux médicaments.