A lire jeudi

24/01/2013
A lire jeudi

Les nouvelles interpellations réalisées dans le cadre de l’enquête sur les incendies des marchés de Kara et de Lomé suscitent les commentaires des journaux. Ceux proches de l’opposition dramatisent les évènements. "Le CST dénonce les dérives et l'autoritarisme du pouvoir et appelle à l'intervention de la communauté internationale", écrit Le Correcteur. Pour Le Bâtisseur, c’est carrément "le retour de l'état de terreur au Togo ».

Plus équilibré, Forum de la Semaine évoque l’interpellation d’Alphonse Kpogo et de Jean Eklou  et souligne que « le CST se fend d'une nouvelle réclamation de mise en liberté es personnes arrêtées". Le CST parle d’arrestations, mais il ne s’agit pour l’instant que d’interpellations ; la nuance est de taille.

Au grand titre développé par les journaux, l’adoption du statut de la fonction publique qui a provoqué une scission au sein du monde syndical avec la création d’une nouvelle Centrale baptisée « Synergie des Travailleurs du Togo » (STT).

"La colère des travailleurs du secteur public malgré le vote du statut général de la fonction publique, la création de la synergie des travailleurs, une cinglante réplique à la roublardise gouvernementale", peut-on lire dans Le Correcteur.

Forum de la Semaine indique que le STT entend revendiquer « de meilleures conditions de vie du fonctionnaire togolais ».

Enfin deux journaux, Forum de la Semaine et Liberté, demandent aux autorités togolaises de ratifier dans les meilleurs délais le Traité de Rome.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.