A lire jeudi

24/01/2013
A lire jeudi

Les nouvelles interpellations réalisées dans le cadre de l’enquête sur les incendies des marchés de Kara et de Lomé suscitent les commentaires des journaux. Ceux proches de l’opposition dramatisent les évènements. "Le CST dénonce les dérives et l'autoritarisme du pouvoir et appelle à l'intervention de la communauté internationale", écrit Le Correcteur. Pour Le Bâtisseur, c’est carrément "le retour de l'état de terreur au Togo ».

Plus équilibré, Forum de la Semaine évoque l’interpellation d’Alphonse Kpogo et de Jean Eklou  et souligne que « le CST se fend d'une nouvelle réclamation de mise en liberté es personnes arrêtées". Le CST parle d’arrestations, mais il ne s’agit pour l’instant que d’interpellations ; la nuance est de taille.

Au grand titre développé par les journaux, l’adoption du statut de la fonction publique qui a provoqué une scission au sein du monde syndical avec la création d’une nouvelle Centrale baptisée « Synergie des Travailleurs du Togo » (STT).

"La colère des travailleurs du secteur public malgré le vote du statut général de la fonction publique, la création de la synergie des travailleurs, une cinglante réplique à la roublardise gouvernementale", peut-on lire dans Le Correcteur.

Forum de la Semaine indique que le STT entend revendiquer « de meilleures conditions de vie du fonctionnaire togolais ».

Enfin deux journaux, Forum de la Semaine et Liberté, demandent aux autorités togolaises de ratifier dans les meilleurs délais le Traité de Rome.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !