A lire jeudi

28/03/2013
A lire jeudi

L’un des centrales syndicales du Togo, la STT appelle à une nouvelle grève début avril pour exiger de meilleures conditions de vie et de travail pour les fonctionnaires. Forum de la Semaine prédit des « jours sombres dans la fonction publique et les risques d’une grève illimitée qui couvent ».

Liberté dénonce le « silence du gouvernement par rapport à la plateforme revendicative des fonctionnaires ».

Togo Presse commente les décisions prises mercredi en conseil des ministres, notamment celle qui prévoit une réforme significative de la compétence d’attribution et d’organisation des juridictions sur le territoire dans le but de rapprocher la justice des citoyens.

Mais l’histoire qui passionne les journaux est celle de Mohamed Loum, un individu qui après avoir accusé des membres du CST d’être à l’origine des incendies criminels des marchés de Kara et de Lomé se serait rétracté dans une lettre adressée au leader de l’ANC.

« Affabulation ou aveux d’un présumé pyromane ? », s’interroge Dounia Le Monde. Pour son confrère Le Perroquet, Loum était un Judas devenu Jésus. C’est en tout cas, affirme le journal, « un montage grotesque orchestré par le CST pour se disculper ». Il demande d’ailleurs à consulter cette prétendue lettre dans sa version authentique.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.