A lire jeudi

11/07/2013
A lire jeudi

La date des élections législatives a été repoussée au 25 juillet. Si la coalition Arc en ciel a donné son OK, le CST s’y oppose, rapporte jeudi Forum de la Semaine.

«Cette divergence de vue et cette teinte de contradiction relevée dans les propos de ces responsables politiques vont à coup sûr sonner le glas au semblant d’entente qui a toujours unit les deux regroupements de partis politiques », écrit le quotidien.

« L’application des clauses de l’accord signé entre le pouvoir et l’opposition pose déjà problème », souligne Liberté.

«L’opposition prise au piège du pouvoir », titre de son côté Le Changement. Et Le Correcteur d’indiquer que le pouvoir « fait preuve de mépris » en fixant « unilatéralement » le scrutin au 25 juillet.

Mais tous les journaux ne sont pas aussi critiques. Ainsi Le Flambeau des Démocrates estime que le récent dialogue a permis d’éviter le pire.

Et Chronique de la Semaine salue la décision des autorités d’avoir accepté de dialoguer « avec cette frange extrémiste de l’opposition ».

Enfin, Togo-Presse revient sur l’entretien que le premier ministre a accordé mercredi à Saidou Saley, le ministre du Commerce du Niger dans le cadre du renforcement de la coopération économique et commerciale entre les deux pays.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.