A lire lundi dans les journaux

26/09/2011
A lire lundi dans les journaux

Le transfert de certains détenus impliqués dans la tentative de coup d’Etat d’avril 2009 de la prison de Lomé vers d’autres centres pénitentiaires dans le pays, suscite des commentaires dans la presse parue lundi.

"(…) le samedi 24 septembre à 5 heures du matin des agents des forces de sécurité se sont introduits dans les cellules de nos clients à la prison civile de Lomé et leur ont demandé qu'en dehors de Kpatcha Gnassingbé, Kassiki Esso, Adjinon Kossi et et Seidou Ougbakiti, les autres sont demandés par le directeur, c'est ainsi que séance tenante ils ont été débarqués pour une destination inconnue", écrit le Courrier de la République qui reprend le contenu du communiqué publié par le collectif des avocats.  

"Les avocats de la défense exigent le retour sans délai de leurs clients", titre écrit Forum de la Semaine. 

"Sept des co-détenus de Kpatcha Gnassingbé enlevés et transférés à l'intérieur du pays", souligne Liberté qui précise que "les avocats de la défense dénoncent une mesure cavalière digne d'un Etat voyou". 

Les journalistes de ce quotidien d’opposition devraient prendre quelques notions de droit car parler d’enlèvement pour un transfert de prisonniers est une grave erreur de nature à tromper le lecteur.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais Drépano-solidaires

Santé

La drépanocytose est un vrai problème de santé publique. Près de 250.000 Togolais en sont victimes.

Protéger la culture immatérielle

Culture

Les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, les rituels ou l'artisanat doivent être protégés. C'est la mission de l'Unesco.

Aucune coupure sur le réseau Moov

Tech & Web

Pas de perturbations sur le réseau de l’opérateur de téléphonie mobile Moov, contrairement à ce qu’ont affirmé les médias.

Des chirurgiens membres de l'Eglise Copte se mobilisent

Coopération

Deux cents patients soufrant d’hernies et de goitre seront pris en charge par des médecins égyptiens.