A lire lundi

17/09/2012
A lire lundi

«Cauchemar à Adéwui», «Agression barbare des miliciens UNIR/RPT», «Chasse sanglante aux manifestants du CST-FRAC», «Massacre des militants de Sauvons le Togo», «Retour du syndrome de 2005", tels sont quelques uns des titres à la Une des journaux privés parus lundi après des troubles survenus samedis lors d’une manifestations organisée par certaines formations de l’opposition.

Autre sujet toujours largement commenté, l’inculpation de Pascal Bodjona.

Liberté et Golfe info soulignent que« les avocats dénoncent les vices de procédure ».

Sur le thème plus c’est gros, plus ça passe, Le Regard affirme que M. Bodjona « est soumis à un traitement inhumain et dégradant à la gendarmerie nationale ce qui porterait à croire qu’on veut à tout prix l’humilier pour des raisons inavouées ».

Après l’extradition de Loïk Le Floch Prigent vers Lomé on peut s’attendre à la « confrontation du siècle » entre les protagonistes de l’affaire, écrit Courrier de la République.

Le Correcteur annonce que d’autres complices seront bientôt interpellés.

Enfin Nouvelle Opinion et Togo Presse publient le communiqué du Procureur de la République qui confirme l’extradition de Le Floch Prigent en vertu d’un mandat d’arrêt émis en 2011 et de la coopération policière entre la Côte d’Ivoire et le Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les touristes en quête d'authenticité

Tourisme

L’Agence égyptienne de partenariat pour le développement organise depuis le début de la semaine au Caire un atelier de formation sur l’écotourisme.

Le PNUD offre de la mobilité au HCRRUN

Coopération

Des véhicules 4X4 viennent d'être offerts au Haut Commissariat pour faciliter le processus d'indemnisation. 

Semences israéliennes pour tomates togolaises

Coopération

Le Togo et Israël renforcement leur coopération dans la recherche agricole. Les tests sur la tomate s'annonce très encourageants.

Guinée Bissau : la Cédéao brandit la menace de sanctions

Cédéao

Faute d'avoir respecté ses engagements vis à vis de la Cédéao, la Guinée Bissau pourrait être sanctionnée par l'organisation régionale.