A lire lundi

19/11/2012
A lire lundi

Ce n’est pas une surprise. Les journaux proches de l’opposition accusent le gouvernement d’être à l’origine de l’échec du dialogue qui s’est déroulé vendredi dernier.

« Dialogue manqué », titre Golfe Info, «Tour de farce à la Primature, l’impossible dialogue franc et sincère avec le régime Faure Gnassingbé », écrit Liberté ; « Faux dialogue à la Primature », souligne enfin Le Correcteur.

Mais d’autres titres ne sont pas aussi sévères. C’est ainsi que Le Courrier de la République déplore l’attitude du CST et d’Arc en ciel. « Fabre est-il un frein au changement au Togo », s’interroge le journal.

«Le gouvernement prend acte des propositions et invite les acteurs à poursuivre les discussions », écrit Le Flambeau des démocrates.

Forum de la Semaine clôt ce chapitre en indiquant que le CST veut à tout prix éviter un scrutin apaisé et transparent et prépare la contestation.

Autre sujet à lire lundi, les commentaires publiés après l’interview accordée récemment par Kofi Yamgnane à une radio togolaise.

«L’opposition togolaise fait mal au cœur », a déclaré l’animateur de « Sursaut Togo » au micro de FM Liberté ; propos repris par Forum de la Semaine.

Pour Le Courrier de la République Yamgnane a mis « les points sur les I ». Et ce journal de citer l’ancien secrétaire d’Etat de François Mitterrand : « «François Hollande n’a pas été élu par les Français pour aider l’opposition togolaise à réaliser l’alternance en 2015 ».

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les échecs, c'est la pierre de touche de l'intelligence

Sport

L'Olympiade d'échecs 2018 a lieu du 23 septembre au 8 octobre au Sport Palace de Batoumi, en Géorgie. 

Les clubs issus de la D2 créent la surprise

Sport

Le championnat de première division a débuté samedi avec 14 clubs. Gbohloesu et Sara FC, venus de la D2, se sont imposés.

L'empreinte du Togo

Culture

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a lancé un concours photos. Le vote se déroule en ligne.

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.