A lire lundi

17/12/2012
A lire lundi

"La Céni n'organisera pas les élections dans les conditions actuelles. Nous allons l'empêcher". Ces propos de Jean-Pierre Fabre lors de la manifestation du FRAC samedi sont à lire dans les colonnes du Correcteur. Quant à Isabelle Améganvi, membre de la même formation, elle assure dans Akéklé-le Scorpion que "si le pouvoir refuse toujours d'entendre raison, nous manifesterons nues".

Le quotidien  Liberté continue d’affirmer que le chef de l’Etat est malade et qu’il prépare un « voyage médical ». Dans cette logique, le quotidien écrit que "Faure Gnassingbé et son entourage sont préoccupés après le cinéma du 1er décembre. Vers des montages pour camoufler la longue absence".

Dans Forum de la Semaine, le ministre de l’Education explique que "les enfants doués, attestés par des psychopédagogues, bénéficiernt d'une dérogation spéciale pour passer les examens". Réaction de Liberté : "Quand le gouvernement sacrifie l'intelligence des pauvres enfants togolais". Sans commentaire.

Le Nouveau Réveil assure que "Certains membres de la Commission vérité, justice et réconciliation (CVJR) sont accusés de magouilles financières".

L’hebdo revient également sur la mort du général Tidjani pour indiquer que ce décès « met certains officiers en cause".

En rubrique sport, Le Correcteur et Akéklé le Scorpion jettent l’opprobre sur le président de la Fédération togolaise de football et annoncent des sanctions imposées par la FIFA, mais jamais confirmées par cette dernière.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un modèle exemplaire de la coopération européenne

Coopération

Fréquentes au Togo, les pluies tropicales provoquent d’importantes inondations, notamment en milieu urbain.

Veille sanitaire

Santé

La grippe aviaire a fait son retour dans deux préfectures. Des mesures d'urgence ont été imposées doublées d'une surveillance sanitaire.

Rien ne va plus à Kinshasa

Union Africaine

En RDC, le médiateur togolais Edem Kodjo est dans l'incapacité de réunir le pouvoir et l'opposition. 

Le secteur privé ne contribue pas pleinement à la politique de relance

Développement

Le Togo, via différents accords et conventions, s’est engagé a utiliser de la façon la plus efficace l’aide publique au développement (APD).