A lire lundi

18/02/2013
A lire lundi

Les journaux proches du CST et de l’ANC évoquent les récentes manifestations organisées par le CST, présentées systématiquement comme un énorme succès. L’occasion de mentionner les « révélations » faites par Zeus Ajavon sur le mode opératoire des auteurs de l’incendie du grand marché de Lomé. "Trois véhicules 4x4 sont arrivés dans le marché avec de hommes armés à l'intérieur. Ils ont forcé les vigiles à ouvrir les grilles". Le quotidien a raison de parler de « révélations », elles sont de taille !

Euphorisés par les communiqués du Parti socialiste et du Front de gauche, deux formations politiques … françaises, ces mêmes journaux en rajoutent dans l’info bidon. 

« Faure et son régime honni sur les feux croisés de la communauté internationale", titre Le Correcteur. « Le FDG de Jean-Louis Mélenchon enfonce le clou, le régime de Faure est aux abois", affirme Liberté.

La tonalité est assez différente dans les colonnes de Forum de la Semaine. Ce journal accuse le député Jean-Christophe Cambadélis - auteur du communiqué du PS – d’ « ingérence ». Il se demande même si la teneur du texte socialiste n’est pas un « braquage de souveraineté ».

"M. Cambadélis a poussé le bouchon trop loin", estime pour sa part Combat du Peuple. Quant au Courrier de la République, il souligne que "Cambadélis charge ; Aïdam recadre le débat et Fabre se frotte les mains".

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.