A lire mardi

11/09/2012
A lire mardi

"Marché de dupes», dialogue frelaté". Liberté et L’Alternative signent déjà l’arrêt de mort du dialogue politique qui vient à peine de commencer. « Aucun acteur majeur de l’opposition ne veut de ces discussions», affirme L’Alternative oubliant au passage que l’UFC, principal parti de l’opposition, assiste bien aux travaux.

Nouvelle Expression indique que les discussions ouvertes par le Premier ministre lundi ont duré plus de trois heures et devraient se poursuivre vendredi.

En dépit du boycott de certaines formations, le dialogue a bien démarré, constate Forum de la Semaine qui espère un changement d’attitude du S-CST. Le quotidien estime d’ailleurs que le collectif « a mis de l’eau dans son vin » en se disant prêt à dialoguer, à condition que ses préalables soient satisfaits.

Les journaux évoquent également le mouvement d’humeur de certains étudiants boursiers qui ont organisé lundi un sit-in devant la Direction des Bourses et stages (DBS).

Ce sit-in a payé, affirme Nouvelle Expression car le directeur de la DBS a été obligé à afficher les 3000 noms de ceux qui vont incessamment rentrer en possession de leurs allocations.

Si ce n’est pas le cas, les étudiants annoncent d’autres actions, prévient Forum de la Semaine.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les hommes qui savent aimer Valentine

Culture

La jeune chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit sa carrière à un rythme impressionnant. Elle vient de dévoiler son nouveau clip.

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.