A lire mardi

08/01/2013
A lire mardi

«Semaine mouvementée au Togo», titre Liberté mardi. Le quotidien fait référence aux marches organisées cette semaine par des groupes d’opposants et pompeusement intitulée « Tour de Jéricho ».

Passage de témoin à la présidence de la coalition Arc-en ciel. Apévon laisse son fauteuil à Adjamagbo-Johnson, indique Forum de la Semaine. Le même journal commente le message de vœux de Glichrist Olympio, le président de l’UFC (opposition) qui souligne que le Togo avance plus lentement que souhaité, mais sûrement.

Pour L'Indépendant Express l’année 2013 au Togo sera marquée par "toutes les incertitudes et tous les dangers".

Le journal satirique Sika'a, affiche en manchette "coup d'Etat des Agbéyomé, c'est blague à part". Une histoire farfelue de pseudo putsch dont l’ancien Premier ministre et désormais opposant aurait été l’un des instigateurs.

En rubrique justice, c’est toujours l’affaire dite d’escroquerie internationale qui passionne les journaux ; au delà du raisonnable.

Pour L’Alternative et Liberté, la victime, Abbas Al Yousef, n’est pas blanc comme neige.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

D1 : AS Togo Port prend la tête

Sport

Lors de la 14e journée de D1, disputée dimanche, Anges et Sémassi ont fait match nul (0-0).

Travail remarquable

Coopération

Implantée dans une cinquantaine de pays, dont le Togo, PLAN est une organisation non gouvernementale de solidarité internationale qui agit pour donner aux enfants et aux jeunes les plus marginalisés les moyens de construire leur avenir.

SCAPE : lever certains obstacles

Développement

La SCAPE, Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi, est la feuille de route que s’est donné le gouvernement pour assurer le développement économique du pays. Elle nécessite d’importants moyens et le concours actif des donateurs.

Chaude ambiance à la FTF

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) est secouée par une énième crise. L’ancien président de la Fédé, Tata Avlessi, s’oppose à son successeur, Gabriel Améyi,