A lire mercredi dans la presse

02/05/2012
A lire mercredi dans la presse

Le secteur social alimente une bonne partie de la presse parue mercredi. Une actualité qui fait suite à la fête du 1er mai. Pour La Lanterne, "Au delà de la fête du travail, il faut absolument chercher à améliorer les conditions de vie des travailleurs togolais".

Les employés de la société des phosphates ont manifesté leur mécontentement mardi à la suite de la hausse des salaires jugée insuffisante. «Mécontents des propositions faites par leur direction, les agents de la SNPT ont décidé de protester en mettant des tee-shirts rouge au lieu du blanc pour célébrer le 1er mai", rapporte Liberté. 

D’autres salariés sont, en revanche, pleinement satisfaits. C’est le cas de ceux de la Zone franche dont les salaires ont été revalorisés. "Le personnel de la zone franche a célébré la fête du 1er mai sous de meilleures auspices (…) ce qui augure d'un avenir radieux pour l'ensemble de ce personnel ", écrit Forum de la semaine. 

Le Regard revient sur l'agression dont a été victime un journaliste lors d’une manifestation organisée vendredi dernier par l’opposition et ne croit pas aux sanctions disciplinaires annoncées par le ministre de la Sécurité.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Les notaires togolais vont passer à l'Acte authentique électronique

Justice

Le nouveau président de la Chambre des notaires, Me David Koffi Tsolenyanu, a pris ses fonctions jeudi.

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.

Nomination des nouveaux commissaires

Cédéao

Lomé a accueilli pendant deux jours la 18e session extraordinaire du conseil des ministres de la Cédéao.