A lire mercredi

19/09/2012
A lire mercredi

Pour le quotidien Liberté paru mercredi, les choses sont limpides; l’inculpation de Loïk Le Floch-Prigent s’explique par «le culot du pouvoir» qui tenterait ainsi d’arracher un rendez-vous à l’Elysée avec François Hollande. Ce n’est pas une blague, cette info farfelue est bien à la Une de ce journal.

Dans Forum de la Semaine, M. Le Floch-Prigent dit ne pas connaître les « escrocs » ; il a pourtant été inculpé lundi de complicité d’escroquerie dans une arnaque dont a été victime un homme d’affaires des Emirats.

La Lanterne estime que « L’arrestation de Loïc Le Floch-Prigent confirme de plus en plus l’implication de Bodjona ». Et son confrère voit derrière tout cela « le trafic de drogue et de l’or noir ».

Un an après sa condamnation pour coup d’Etat, Kpatcha Gnassingbé revient au premier plan de l’actualité. Ses avocats ont organisé une conférence de presse au cours de laquelle ils ont souhaité la clémence du chef de l’Etat.

Mais le plus étonnant dans toute cette histoire, souligne Forum de la Semaine, c’est que Zeus Ajavon, avocat de Kpatcha, demande la grâce à un président qu’il juge illégitime dans ses déclarations en tant que responsable du collectif « Sauvons le Togo ».

« Tous ces avocats s’embourbent dans une contradiction notoire », écrit le quotidien.

Togo-Presse indique que les manœuvres navales anti-piraterie Togo-Bénin-Etats Unis ont été un succès.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.