A lire mercredi

03/10/2012
A lire mercredi

Toujours mal disposé à l’égard du pouvoir, Liberté accuse le chef de l’Etat de dépenses dispendieuses lors de son séjour à New York la semaine passée. Un voyage qui, selon le quotidien, aurait coûté 600 millions de Fcfa. Tout cela est évidemment faux ; décidément une habitude pour ce journal proche de l’opposition.

L’affaire d’escroquerie n’a pas fini d’alimenter les colonnes des journaux.

«Malgré un cancer, pas de liberté provisoire pour Loïk le Floch Prigent », titre Le Magnan Libéré qui souligne que « la rencontre entre Faure et Hollande sur la question n’a rien donné ». L’entretien entre les présidents français et togolais n’a jamais porté sur ce dossier mais sur les relations politiques et économiques entre les deux pays.

Liberté, toujours lui, publie en intégralité un article de Jeune Afrique consacré à l’affaire

«Une affaire  d’escroquerie internationale supposée qui submerge la justice, le dossier traité au plus haut sommet de l’Etat, la magistrature togolaise foulée aux pieds », peut-on lire dans Le Magnan Libéré.

Pour Le Triangle des Enjeux pense, « la montre Rolex trouble le sommeil du président de l’Assemblée nationale, Abass Bonfoh ».

Forum de le semaine évoque le sit-in organisé devant les locaux du ministère du Commerce par l’Association togolaise des consommateurs (ATC) qui proteste contre la vie chère et l’augmentation du prix du gaz domestique.

Quant à Togo-Presse, il indique que les députés ont entamé mardi la session budgétaire.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Inimaginable

Faits divers

Trois trafiquants togolais d’organes humains ont été arrêtés et présentés mardi à la presse. Ils avaient kidnappé un jeune de 14 ans.

Akakpo prend du champ

Sport

Le vice-capitaine des Eperviers et défenseur Serges Akakpo a décidé de mettre fin à sa carrière internationale après 9 ans de bons et loyaux services.

Bien mieux que beaucoup de médicaments

Santé

Surpoids, faiblesse sexuelle, asthénie, difficultés respiratoires. La solution à ces maux se trouve peut-être dans les boissons naturelles.

Au service des autres

Diaspora

Kadie Agrignan et son frère Raouf ont décidé de mettre leur expérience et leurs économies au service des autres, particulièrement les plus âgés.