A lire mercredi

21/11/2012
A lire mercredi

En rubrique politique, le dernier round du dialogue politique suscite encore de nombreux commentaires dans la presse. «L’opposition a peur de discuter avec le pouvoir en place », pense Tingo Tingo. Autre thème développé mercredi, la démission du collectif « Sauvons le Togo » de Claude Améganvi, le chef du Parti des travailleurs.

Le Libéral et Le Magnan Libéré soulignent que l’intéressé ne supportait plus le climat à l’intérieur du mouvement depuis son alliance avec Arc en ciel.

A lire dans Forum de la Semaine, une interview de Georges Aïdam, le 1er vice-président d’Unir. « Oui, ce parti est légalement constitué et a une reconnaissance officielle », déclare-t-il en réponse aux accusations publiées récemment par la presse.

En pages éducation, La Lanterne annonce une grève des enseignants de 48h à partir de jeudi. Quant à son confrère Liberté, il évoque l’interpellation de trois étudiants qui avaient distribué des tracts.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La propreté est de retour

Coopération

Dans le cadre de son soutien aux activités visant à faire de Lomé une ville plus propre, l’Ambassade des Etats-Unis, sur financement du Corps des ingénieurs de l’armée américaine (USACE), a accordé une subvention de 175.190 dollars pour la construction d’un centre de collecte et de transfert de déchets ménagers à Aflao-Sagbado (Lomé.) 

Explosion de la presse en ligne

Médias

Coûts de fabrication élevés, problèmes de distribution, diffusion internationale difficile, de plus en plus d’éditeurs togolais privilégient la version numérique au détriment du papier. 

D1 : début de saison le 4 mai

Sport

Le championnat de première division, reporté à plusieurs reprises, débutera finalement le 3 mai, a indiqué mercredi la Fédération togolaise de football (FTF). 12 clubs seront en lice.

Victoire du Burkinabè Amidou Yaméogo

Sport

La 2e étape du 23e Tour cycliste du Togo (Blitta-Kara, 156km) a été remportée mardi par le Burkinabè Amidou Yaméogo.