A lire mercredi

28/11/2012
A lire mercredi

«Le Comité des Nations Unies contre la torture demande à l’Etat togolais de déférer les auteurs des actes de tortures devant la justice», rapporte mercredi Liberté qui pointe d’un doigt accusateur le Colonel Massina Yotrofeï et le Général Atcha Titikpina.

Le même journal évoque les prochaines législatives en soulignant que «Le pouvoir Faure Gnassingbé a décidé de passer en force sans les réformes ».

Et ce quotidien d’opposition de citer Gilbert Bawara, le ministre de l’Administration territoriale : «Il serait illusoire de continuer à insister sur les reformes constitutionnelles et institutionnelles avant les législatives », indique l’officiel dans des propos publiés par le journal.

Info-Sud indique que « le pouvoir et l’opposition sont à couteaux tirés pour sortir le pays de l’impasse dans laquelle il se trouve ».

Info récurrente, l’affaire d’escroquerie dont a été victime un ressortissant émirati. Le Triangle des Enjeux parle d’ « une probable interpellation du président de l’Assemblée nationale, El Hadj Abass Bonfoh ».

Enfin, Togo-Presse indique que «La Banque mondiale a mis en place un portefeuille de 600 millions de dollars destiné à la création des centres d’excellence dans la sous-région ».

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Finance inclusive : avez-vous le bon profil ?

Politique

Le Fonds national pour la finance Inclusive (FNFI) a été lancé en janvier dernier et est opérationnel. Une Direction de Promotion de la finance Inclusive a été créée par décret et son opérationnalisation est en cours de réalisation. 

Anges conserve sa place de leader

Sport

Le championnat de D1 a repris samedi après plus d’un mois d’interruption pour cause de Coupe du Monde. 

L’engagement personnel de Faure Gnassingbé

Coopération

Le 17 juillet dernier, l'Union européenne a alloué près de 5 millions d’euros à la Cédéao pour lui permettre de créer une réserve alimentaire régionale.

Combats techniques et spectaculaires

Culture

Les luttes traditionnelles Evala en pays Kabyé se sont achevées jeudi avec la grande finale qui a opposé la coalition Akei+Lao+Kioude+Tchamdè à celle de Kadjika+Awidina+Koda+Pittah.