A lire mercredi

12/12/2012
A lire mercredi

Jusqu’où iront les journaux dans le traitement vicié de l’information? La Dépêche, paru mercredi, accuse le pouvoir d’organiser des «procès staliniens», en référence à l’inculpation pour escroquerie de deux personnalités togolaises - Agba Bertin et Pascal Bodjona – et du Français Loïk Le Floch-Prigent.

Forum de la Semaine indique que l’ancien patron d’Elf, incarcéré à Lomé, porte plainte pour corruption. Son confrère Liberté affirme que le médecin français chargé d’examiner Le Floch a été personnellement choisi par le ministre de la Justice. L’épouse et l’avocat du co-inculpé font le siège des plateaux télé à Paris pour faire part de l’état de santé désespéré dans lequel se trouverait  Le Floch-Prigent.

Justice encore avec la décision de la Cour de Justice de la Cédéao qui a jugé recevable la plainte déposée par les avocats de Kpatcha Gnassingbé, auteur d’une tentative de coup d’Etat. Le verdict sera rendu en février 2013, mais les journaux proches de l’opposition crient déjà victoire. C’est le cas de Liberté et de La Dépêche.

Info-Sud en est persuadé, la fin du monde est pour le 21 décembre prochain. C’est peut être là qu’il faut chercher une explication au boycott du dialogue politique proposé par le gouvernement. Les opposants se disent qu’après tout il ne reste que 9 jours avant que tout soit terminé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.