A lire mercredi

04/09/2013
A lire mercredi

Les journaux proches de l’opposition goûtent modérément l’élection de Dama Dramani à la présidence de l’Assemblée. Taxé de ‘faucon’ par Le Triangle des Enjeux, il est le ‘symbole d’un passé révolu’, souligne Le Regard. Pour Liberté, le choix porté sur Dramani est ‘Un message implicite de Faure Gnassingbé à l’opinion’.

Liberté semble lâcher Jean-Pierre Fabre après des années d’un soutien plus qu’actif. Le quotidien critique le comportement du leader de l’ANC accusé de vouloir créer son propre groupe parlementaire, sans le CST. Fabre aurait tort de se gêner car il a le plus gros contingent de députés au sein du CST.

Jean-Pierre Fabre est même accusé d'esprit munichois et de suivre les traces de l’UFC en pactisant avec le pouvoir.

‘Au lieu de proposer d’autres alternatives plus crédibles pour réorienter le combat, Jean-Pierre Fabre se retrouve exactement dans la posture du parti qu’ils ont quitté au profit de l’ANC’, écrit Le Triangle des Enjeux.

Fraternité évoque un divorce imminent entre l’ANC et le CST. Le même journal propose un référendum constitutionnel pour toutes les grandes réformes qui seront examinées par l’Assemblée nationale.

Droits de l’homme, Togo Presse signale que les autorités s’apprêtent à passer une seconde audition devant le conseil des droits de l’homme de l’ONU à Genève.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.