A lire mercredi

25/04/2012
A lire mercredi

On s'achemine vers une qualification des diplôme au Togo, écrit mercredi Togo Presse qui rend compte d'un atelier qui s’est déroulé la veille à partir des conclusions d’un comité interministériel.

Forum de la semaine évoque un étrange fait divers. "Un jeune marié, Nokpim Kavé, a été découvert mardi pendu dans sa chambre alors que son épuse Ablavi Sodhar était retrouvée morte dans le lit conjugale". Selon le quotidien qui cite des enquêteurs, le mari aurait tué sa femme avant de mettre fin à ses jours.

Même info à la Une de Liberté qui s’interroge : crime passionnel ou suicide ? Ce journal invite les couples « à cultiver le dialogue et la communication au foyer pour éviter ces genre de drame ». 

Le Magnan Libéré revient sur la création du nouveau parti UNIR et se demande si Dahuku Péré, l'ancien président de l'Assemblée nationale "a eu tort d'avoir trop tôt raison en demandant la rénovation du RPT". 

Ce périodique publie d’ailleurs la lettre que Péré avait écrit pour demander une évolution du parti présidentiel. 

Le Triangle des enjeux voit dans la création d’UNIR « des relents de tyrannie RPT. 

"(…) tout porte à croire que l'on est pas encore prêt à se départir des vielles et mauvaises habitudes du RPT, en occurrence l'usage abusif des moyens de l'Etat pour financer les activités du parti", souligne écrit le journal.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.