A lire vendredi

02/11/2012
A lire vendredi

Abbas Al Youssef, l’homme d’affaires émirati victime d’une escroquerie portant sur plusieurs dizaines de millions de dollars, est de retour à Lomé, apprend-on vendredi de L’Alternative, de Liberté et du Regard.

Le Canard indépendant affirme que « l’affaire Pascal Bodjona est un procès politique maladroitement initié ». Le Rendez-vous parle de « forcing juridique pour coller une peine à Bodjona ». Les journaux d’opposition tentent d’accréditer la thèse du procès politique dans un dossier qui n’est qu’une arnaque assez minable.

Autre sujet à lire dans les journaux, l’ouverture éventuelle d’un nouveau dialogue politique pour s’entendre sur les conditions d’organisation des prochaines élections législatives.

«Le CST et Arc-en-ciel face à u dialogue historique », écrit Le Correcteur confirmant la probabilité d’un nouveau dialogue.

Liberté souligne « qu’après une brève radicalisation entre le pouvoir et l’opposition, un nouveau dialogue est en perspective ».

Pour l’Eveil de la Nation, « le CST, Arc-en-ciel-frac et autres cherchent à négocier après avoir rejeté pendant longtemps le dialogue ».

Enfin, Togo-Presse et Nouvelle Expression reviennent sur le discours prononcé mercredi par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, à l’occasion du 50e anniversaire de la création de la BCEAO.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.