A lire vendredi

02/11/2012
A lire vendredi

Abbas Al Youssef, l’homme d’affaires émirati victime d’une escroquerie portant sur plusieurs dizaines de millions de dollars, est de retour à Lomé, apprend-on vendredi de L’Alternative, de Liberté et du Regard.

Le Canard indépendant affirme que « l’affaire Pascal Bodjona est un procès politique maladroitement initié ». Le Rendez-vous parle de « forcing juridique pour coller une peine à Bodjona ». Les journaux d’opposition tentent d’accréditer la thèse du procès politique dans un dossier qui n’est qu’une arnaque assez minable.

Autre sujet à lire dans les journaux, l’ouverture éventuelle d’un nouveau dialogue politique pour s’entendre sur les conditions d’organisation des prochaines élections législatives.

«Le CST et Arc-en-ciel face à u dialogue historique », écrit Le Correcteur confirmant la probabilité d’un nouveau dialogue.

Liberté souligne « qu’après une brève radicalisation entre le pouvoir et l’opposition, un nouveau dialogue est en perspective ».

Pour l’Eveil de la Nation, « le CST, Arc-en-ciel-frac et autres cherchent à négocier après avoir rejeté pendant longtemps le dialogue ».

Enfin, Togo-Presse et Nouvelle Expression reviennent sur le discours prononcé mercredi par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, à l’occasion du 50e anniversaire de la création de la BCEAO.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les hommes qui savent aimer Valentine

Culture

La jeune chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit sa carrière à un rythme impressionnant. Elle vient de dévoiler son nouveau clip.

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.