A lire vendredi

18/01/2013
A lire vendredi

Le gouvernement a fait preuve de réactivité en ouvrant un guichet unique qui permet aux commerçants victimes des incendies des marchés de Kara et de Lomé de se faire enregistrer pour obtenir des indemnisations. Mais pour Forum de la Semaine, « l’absence de pièces justificatives constitue un nouvel obstacle à surmonter par les victimes".

De son côté, L’Union annonce que les sinistrés bénéficieront de nouveaux prêts bancaires et de micro finance pour relancer leur business.

Pas d’évolution du côté des journaux proches de l’opposition qui tentent d’insinuer que les incendies seraient imputables au gouvernement. « Graves indices compromettants pour le pouvoir », écrit Liberté qui accuse les autorités d’avoir « inventé ses propres suspects ». Une référence à l’interpellation d’Agbéyomé Kodjo, le leader d’Obuts. L’Alternative évoque un « acharnement de Faure Gnassingbé contre le président d’Obuts ». Le Canard Indépendant publie les déclarations du CST affirmant que l’interpellation de l’ancien Premier ministre est une « machination savamment orchestrée ».

Le mot de la fin revient à Temps Nouveaux qui se demande si M. Kodjo « n’a pas été trahi par son langage politique incendiaire".

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.