A lire vendredi

08/02/2013
A lire vendredi

Liberté, le quotidien officiel du CST publie vendredi de larges extraits de la conférence de presse donnée la veille par les leaders de rassemblement d’opposants. Sans grande surprise, le collectif fustige le gouvernement. Haro sur l’enquête menée après les incendies des marchés de Kara et de Lomé et sur la contribution demandée aux Togolais lors de la participation des Eperviers à la Coupe d’Afrique. Pour Liberté, « le prélèvement de 5Fcfa sur les appels est une vaste escroquerie commanditée par le pouvoir RPT/UNIR à des fins électoralistes".

L’Alternative a trouvé l’explication après l’incarcération de plusieurs militants de l’opposition suspectés d’avoir joué un rôle dans les incendies criminels, " Faure Gnassingbé écarte ses adversaires sérieux pour s'offrir les législatives", peut-on lire.

Le même journal signale qu’Obuts, la formation dirigée par Agbéyomé Kodjo -déféré au Parquet il y a quelques jours – a « interpellé François Hollande » au sujet de son incarcération.

Le Canard Indépendant propose à ses lecteurs une interview du commandant Olivier Amah, membre du CST dans laquelle il affirme que la gendarmerie n’est pas habilitée à mener les enquêtes, mais que c’est à la police de le faire.

En rubrique sport, les journaux évoquent le retour des Eperviers à Lomé et la prime exceptionnelle de 5 millions versée aux joueurs et qui s’ajoute aux 30 millions perçus.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.