A lire vendredi

29/03/2013
A lire vendredi

Le recensement électoral est à la une de plusieurs journaux vendredi. Forum de la Semaine donne la parole à Jean Luc Homawoo, le vice-président de la Céni. Il s’explique sur le fait que les cartes d’électeurs portent la signature de l’ancien président de l’institution. « Les élections étaient censées avoir lieu en 2012. C’est à ce titre qu’en juillet 2012, la Céni, dirigée par Taffa Tabiou, a passé les commandes des 4 millions de cartes, il lui revenait d’y mettre sa signature », explique-t-il.

Togo-Presse signale que le recensement s’achèvera dimanche dans la première zone. Malgré quelques difficultés logistiques, le processus se déroule normalement, souligne le quotidien national.

L’Alternative évoque les tensions sociales dans le service public avec un conflit entre centrales sur la nécessité ou non de faire grève.

Les journaux n’en ont pas terminé avec le supposé courrier adressé par Mohamed Loum au leader de l’ANC. « Mohamed Loum trouble sommeil des sécurocrates de Faure Gnassingbé », titre Le Canard Indépendant.

L’« avenue Maman N’danida, un chantier abandonné, où est l’entreprise GER », se demande L’Alternative. 

En rubrique sport, Forum de la Semaine annonce que la FIFA mettra à la disposition de la FTT 850.000 dollars pour organiser les championnats de D1 et de D2.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'Allemagne laboure le Togo

Coopération

Depuis la reprise de la coopération avec le Togo, l’Allemagne est particulièrement active dans le secteur de l’agriculture.

Pendant les Evala, la roue tourne

Sport

Coup d’envoi mardi du Grand Prix de la Kozah, une course cycliste qui mènera le peloton de Lomé à Kara (Nord du Togo).

Schéma directeur sur le numérique

Tech & Web

Une étude sur la mise en place d’un schéma d’aménagement numérique vient d'être rendue publique.

Les greffiers à la recherche de solutions consensuelles

Justice

Les greffiers du Togo souhaitent l’ouverture rapide d’un dialogue avec les pouvoirs publics pour discuter de leur statut.