Adebayor et le Frac à la Une

13/04/2010
Adebayor et le Frac à la Une

La décision d’Emmanuel Adebayor d’abandonner la sélection nationale du Togo est abondamment commentée par les journaux parus mardi à Lomé. « C’est la conséquence de la gestion inhumaine du drame de Cabinda », écrit Forum de la Semaine qui tient Issa Hayatou (le président de la CAF) pour responsable.
« Cette retraite prématurée d’un joueur qui a en principe plusieurs années de carrière internationale n’est qu’une des conséquences directes d’un drame que la CAF et Issa Hayatou n’ont pu éviter et aussi la gestion inhumaine, sauvage, irresponsable et enfin insensée faite par cette instance continentale après l’attaque », estime Forum.
Plus réservé, Le Regard se contente d’annoncer la décision d’Adebayor, rappelant les circonstances qui ont conduit la star à « prendre de court tout le monde » en quittant les Eperviers.
Mais cette bombe sportive est loin de reléguer au second plan l’actualité politique.
La plupart des journaux commentent la dernière marche de l’UFC et de ses alliés du Frac.
« Que valent les alliés de l’UFC ? », se demande Le Regard, citant en particulier François Boko, Me Abi Tchessa, Kofi Yamgnane, Dahuku Péré et Aimé Gogué.
« La vulnérabilité de ces leaders est telle que l’on se demande si ça vaut encore la peine de compter avec eux », écrit le journal de Mikaïla Seibou Abass.
Forum de la Semaine s’intéresse aussi aux marches, mais plutôt à celles organisées à l’étranger en faveur ou contre Faure.
« Genève, Montréal et Washington, la présidentielle du 4 mars continue d’agiter la diaspora », note le quotidien.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.