Agboyibo empêcheur de tourner en rond !

10/11/2014
Agboyibo empêcheur de tourner en rond !

Yawovi Agboyibo

La nomination par la Cédéao du président Faure Gnassingbé en qualité de coordinateur de la lutte contre Ebola fait réagir les journaux parus lundi. L’information est à lire dans Vent d’Afrique et dans Togo Presse. 

‘Le président a indiqué que les pays de la sous-région doivent miser sur la coordination des interventions pour obtenir de meilleurs résultats dans la riposte contre cette épidémie’, écrit le quotidien national.

L’opération ‘Togo propre’, qui s’est déroulée samedi a été un vrai succès, constate Togo Presse. Même le Premier ministre y a participé. Faux, rétorque Le Correcteur, ça a été un flop.  L’initiative n’a pas suscité l’engouement escompté’.

L’ANC et ses amis du CAP 2015 ont annoncé une manif de protestation pour la fin novembre. Cette mobilisation populaire est destinée à obtenir des réformes politiques avant la présidentielle de 2015, explique Le Correcteur.

Mais ‘la politique du fait accompli décidée par Fabre et ses partisans suscite des remous’, indique Le Combat du Peuple et son confrère Vent d’Afrique de fustiger le populisme de l’ANC.

Pour Liberté, un homme et un seul constitue un obstacle à l’alternance. Faure Gnassingbé ? Pas du tout. Il s’agit de Yawovi Agboyibo (CAR, opposition) accusé de roublardise.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.