Bouleversements à la tête des FAT

30/12/2013
Bouleversements à la tête des FAT

Les récentes nominations à la tête des Forces armées togolaises sont l’objet de nombreux commentaires dans la presse parue lundi.

‘Le général Atcha Titikpina remplacé par Abalo Kadanga à la tête des FAT’, titre Golfe Info. Le communiqué publié vendredi dernier a surpris, souligne ce journal. ‘Celui qui était considéré, il y a quelques jours encore, comme le puissant soutien militaire de Faure Gnassingbé a été remercié et admis à la retraite’.

Pour Forum de la Semaine, le départ du général Titikpina est une ‘révocation’. C’est le plus beau cadeau du chef suprême des armées en cette fin d’année’, souligne le quotidien privé.

‘Le général remercié ne se trouve plus dans les bonnes grâces du chef de l’Etat à cause du froid entre les deux hommes dû à un accident de la circulation des contingents togolais en route pour le Mali’, écrit Le Correcteur.

‘Si ce débarquement de Mohamed Atcha Titikpina est salué au sein de l’opinion, la joie qui devrait l’accompagner est malheureusement remise en cause par la carte de visite de son remplaçant’, peut-on lire dans Liberté.

La Voix de l’Union Africaine regrette le ‘manque d’objectivité’ du rapport du Haut Commissariat aux droits de l’homme et doute de sa ‘sincérité et de  sa crédibilité’. Avis radicalement opposé dans Liberté qui estime que le document contient ‘une kyrielle de solutions et recommandations’.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.