Cacophonie et opportunisme

27/07/2012
Cacophonie et opportunisme

Qui dirige le collectif «Sauvons le Togo» et qui est habilité à parler en son nom. Telles sont les questions posées vendredi par Togo Réveil qui note une certaine cacophonie au sein de ce groupement de partis politiques et d’associations.

Meilleur exemple de cette « incohérence », les réactions suscitées après la nomination du Premier ministre. L’hebdo constate que les animateurs du collectif  - Zeus Ajavon, Agbéyomé Kodjo et Jean-Pierre Fabre – n’ont pas la même approche.

Pour le journal, cet exemple montre qu’il s’agit d’une opposition « opportuniste et incapable d’assumer son rôle avec courage ».

Informations complémentaires

Togo Réveil N°74.pdf 1,81 MB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.