Cacophonie et opportunisme

27/07/2012
Cacophonie et opportunisme

Qui dirige le collectif «Sauvons le Togo» et qui est habilité à parler en son nom. Telles sont les questions posées vendredi par Togo Réveil qui note une certaine cacophonie au sein de ce groupement de partis politiques et d’associations.

Meilleur exemple de cette « incohérence », les réactions suscitées après la nomination du Premier ministre. L’hebdo constate que les animateurs du collectif  - Zeus Ajavon, Agbéyomé Kodjo et Jean-Pierre Fabre – n’ont pas la même approche.

Pour le journal, cet exemple montre qu’il s’agit d’une opposition « opportuniste et incapable d’assumer son rôle avec courage ».

Informations complémentaires

Togo Réveil N°74.pdf 1,81 MB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.