Ce qu’il faut faire avant d’allumer son ordinateur

01/02/2012
Ce qu’il faut faire avant d’allumer son ordinateur

Le président de la Haute autorité de l'audiovisuelle et de la communication (HAAC), Biossey Kokou Touzoun, a ouvert mercredi un séminaire de formation destiné aux patrons de journaux et aux cadres des médias.

La cinquantaine de participants planche sur le thème de la maitrise des textes de lois régissant l'exercice du journalisme. Un choix bienvenue en raison des dérapages constatés ces derniers temps dans la presse.

"Un journaliste quel qu'il soit, avant de prendre son stylo ou de brancher son ordinateur, bref avant de se mettre au travail, doit se rassurer en ayant à portée de main son bréviaire; le guide pratique sans lequel il ne peut discerner les exigences liées au respect de la déontologie et de l'éthique professionnelle dans l’exercice du droit à la liberté d'opinion et d'expression, l'un des fondamentaux de la liberté de presse.", a souligné le président de la HAAC. Une évidence qu’il est parfois bon de rappeler.

Le Togo compte de très nombreux journaux privés, mais également des dizaines de radios et chaînes de télévision.

Si la grande majorité propose un contenu professionnel, certains ont fait de la rumeur et de la diffamation leur fonds de commerce.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.