Chaque partie est restée sur ses positions

06/03/2014
Chaque partie est restée sur ses positions

L’entretien mercredi entre le président Faure Gnassingbé et Jean-Pierre Fabre, leader de l’ANC est largement commenté par la presse du jour.

‘En acceptant de rencontrer le chef de l'Etat, après s'être proclamé président de la République à l'issue des élections présidentielles de 2010, Jean-Pierre Fabre reconnait que le peuple togolais ne l'avait pas élu en 2010’, écrit Chronique de la Semaine.

Le Bâtisseur estime que cette rencontre est un coup dur contre les caciques du pouvoir, mais qu’elle n’a rien donné de concret dans le fond.

Chaque partie a pu exposer son point de vue lors des discussions. Le PR a rappelé que toute réforme passe nécessairement par l’Assemblée nationale ; Fabre a demandé l’ouverture d’un dialogue hors Parlement. Chacun campe se ses positions, souligne Forum de la Semaine.

Point de vue partagé par Liberté.

Forum ironise sur le chef de l’ANC devenu ‘maître dans l'art de calomnier tous les opposants qui se sont approchés du régime’.

Le Changement veut croire à une évolution des mentalités et Flambeau des Démocrates estime que le ‘mythe du vendu’, en référence aux opposants qui discutent avec le chef de l’Etat, est désormais tombé.

Kokou Tozoun, le patron de la HAAC, élu vice-président plateforme des régulateurs de l'audiovisuel des pays de l'UEMOA ; l’info est à lire dans Forum de la Semaine et le Bâtisseur.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.