Clé USB

08/09/2011
Clé USB

C’est encore une fois le procès pour atteinte à la sûreté de l’Etat qui fait les grands titres de la presse parue jeudi.

"Contrairement à ce qui été distillé, à savoir que le dossier était vide, les faits sont en train de démontrer le contraire", écrit Le Tonnerre. 

"Les deux principaux accusés, à savoir Kpatcha Gnassingbé et Atti, ont tour à tour nié les faits qui leur sont reprochés alors qu'une clé USB a été présentée par le ministère public comme contenant les plans d'attaque et les communications à lire en cas de succès du coup", poursuit le journal. 

Et justement à propos du contenu de cette fameuse clé, Forum de la Semaine écrit que "Selon nos informations, Kpatcha jurerait dans ce serment, sur la tombe de son père, d'apporter tout son concours au commandant Atti dans la réalisation de la mission qui lui serait confiée et de le respecter en tout temps, tandis que ce dernier jurerait fidélité à Kpatcha ». 

"Kpatcha plaide non coupable et se dit victime d'une machination alors que ses avocats exigent la comparution de Bawa, Titikpina, Katanga, comme les cerveaux du coup d'Etat", indique Dounia Le Monde. 

Liberté et Le Changement rapportent les déclarations de Kpatcha mercredi à l’audience au cours de laquelle il a affirmé qu’il s’était fait piégé par un employé de l’ambassade des Etats-Unis au Togo.  

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.