Clé USB

08/09/2011
Clé USB

C’est encore une fois le procès pour atteinte à la sûreté de l’Etat qui fait les grands titres de la presse parue jeudi.

"Contrairement à ce qui été distillé, à savoir que le dossier était vide, les faits sont en train de démontrer le contraire", écrit Le Tonnerre. 

"Les deux principaux accusés, à savoir Kpatcha Gnassingbé et Atti, ont tour à tour nié les faits qui leur sont reprochés alors qu'une clé USB a été présentée par le ministère public comme contenant les plans d'attaque et les communications à lire en cas de succès du coup", poursuit le journal. 

Et justement à propos du contenu de cette fameuse clé, Forum de la Semaine écrit que "Selon nos informations, Kpatcha jurerait dans ce serment, sur la tombe de son père, d'apporter tout son concours au commandant Atti dans la réalisation de la mission qui lui serait confiée et de le respecter en tout temps, tandis que ce dernier jurerait fidélité à Kpatcha ». 

"Kpatcha plaide non coupable et se dit victime d'une machination alors que ses avocats exigent la comparution de Bawa, Titikpina, Katanga, comme les cerveaux du coup d'Etat", indique Dounia Le Monde. 

Liberté et Le Changement rapportent les déclarations de Kpatcha mercredi à l’audience au cours de laquelle il a affirmé qu’il s’était fait piégé par un employé de l’ambassade des Etats-Unis au Togo.  

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau rôle pour Djimon Hounsou

Culture

L'acteur Djimon Hounsou a été reçu par Faure Gnassingbé. Ils n'ont pas parlé filmograpgie, mais promotion du cinéma au Togo.

Fin de la réunion ministérielle du Conseil de l'entente

Coopération

Le ministre des Affaires étrangères Robert Dussey a présidé dimanche à Lomé la réunion ministérielle du Conseil de l’Entente.

Engagement renouvelé

Coopération

Le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) a annoncé le renouvellement de ses programmes quinquennaux de coopération avec le Togo.

Médecine chinoise pour combattre le paludisme

Santé

Près de 200.000 injections d’artéméther ont été offertes vendredi au ministère de la Santé par les autorités chinoises.