« Démagogie en règle de conduite »

17/08/2010
« Démagogie en règle de conduite »

" Congrès de la honte, deux présidents pour un seul et même parti ". C'est le titre choisi par Actu Express pour évoquer la crise qui secoue l’UFC.
Pour ce journal, les sympathisants de l’UFC ne savent plus à quel saint se vouer.
" Là où la confusion semble régner dans les esprits des militants de l'UFC, c'est de savoir celui qui incarne les vrais idéaux du parti au nom duquel on parle".
Actu Express se demande quelle est l'attitude que vont désormais adopter les députés de ce parti.
Liberté annonce que Jean Pierre Fabre a présidé la première réunion du bureau "sauvage » qui a été clandestinement mis en place le 10 août dernier.
Comme première décision, "Un collectif d'avocats nationaux et internationaux a été mobilisé pour porter plainte contre les ministres Titikpina et Bodjona", annonce le journal.
"L'épilogue d'un bras de fer, le pot de terre contre le pot de fer", c'est le titre de Combat du peuple pour décrire la situation chaotique à l’UFC depuis la dernière élection présidentielle.
"Si le gouvernement a pris fait et cause pour Gilchrist Olympio, ce n'est ni par complaisance, ni par complicité, mais c'est parce que dans ce dossier, Fabre et les siens ont piétiné toutes les règles qui doivent régir la vie d'un parti dans notre pays. Ils ont allègrement violé toutes les lois en érigeant la démagogie en règle de conduite", peut-on lire dans Combat qui reconnaît toutefois que cette formation est sortie fragilisée de la crise.
Le Regard annonce que le "Frac promet une contre offensive totale et foudroyante" après la répression de la manifestation de samedi par les forces de l'ordre ».
Le même journal indique que Jean Pierre Fabre a rejeté les conseils du représentant du médiateur Blaise Compaoré.
"L'émissaire du président du Burkina Faso aurait exhorté Fabre à envisager une conciliation avec Gilchrist Olympio, mais Fabre, très furieux, a exclu cette possibilité en rejetant la responsabilité de la situation sur Gilchrist Olympio" écrit le Regard.
Quant au quotidien national Togo Presse, il consacre sa une au voyage du chef de l'Etat à Brazzaville où Faure Gnassingbé a pris part aux manifestations marquant le cinquantenaire de l'indépendance du Congo.
Le journal publie également une lettre que Faure Gnassingbé a adressé lundi à son homologue gabonais, à l'occasion de la célébration du cinquantenaire de l'indépendance du Gabon.
"J'apprécie tout particulièrement l'excellence des liens d'amitié, de coopération et de solidarité qui existent entre nos deux pays et réaffirme ma disponibilité à oeuvrer, de concert avec vous, à leur consolidation et à leur diversification dans l'intérêt partagé de nos peuples respectifs", écrit le chef de l’Etat togolais.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

French cancan sous les tropiques

Culture

Fin d’année en beauté au Togo. La troupe du Moulin Rouge, le célèbre cabaret parisien débarque à l’hôtel Radisson Blu de Lomé.

Un nouveau monde

Tech & Web

Cina Lawson, la ministre de l’Economie numérique, est l’invitée jeudi des Thursday’s Private Afterwork (TPA),