Des candidatures pour rigoler

29/12/2014
Des candidatures pour rigoler

Des candidatures qui manquent de sérieux

En lisant Le Perroquet paru lundi, on apprend que deux courants s’affrontent au sein du parti Unir (majorité présidentielle). Il y a ceux qui sont favorables à une candidature de Faure Gnassingbé à la présidentielle de 2015 et ceux qui y sont opposés.

Le même journal se moque de la succession de candidatures dans les rangs de l’opposition. Il cite Alberto Olympio, Aimé Gogué et Gerry Taama.

Pour Le Correcteur, 2014 est une année ‘de grande déception à cause des promesses non tenues par Faure Gnassingbé et les défaillances du système sécuritaire qui consacrent la faillite du pouvoir.’

La nomination de Awa Nana au poste de Médiateur de la République et présidente du Haut-Commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale ne fait pas l’unanimité. Gofle Info rappelle que l’intéressée avait assuré la direction de la Commission électorale lors de la présidentielle de 1998.

Le Correcteur estime que ce choix est une ‘provocation’ du pouvoir.

En rubrique économie, Le Perroquet livre une curieuse analyse : le Togo a enregistré un taux de croissance de 5,5% en 2014 ‘qui va dans la poche de la minorité qui pille’ !

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.

Pays d'accueil et d'intégration

Diaspora

La Semaine de l’intégration africaine s’est ouverte lundi à Lomé. Cinq jours de débats et séminaires sur le thème de la jeunesse et de l’intégration.