Des pare feux pour faire diversion

10/04/2013
Des pare feux pour faire diversion

Le Libéral donne la parole mercredi à Gilbert Bawara, le ministre de l’Administration territoriale. Il répond directement à Zeus Ajavon, l’un des responsables du collectif d’opposants « CST » à propos du rapport d’experts français réalisé à la suite des incendies criminels des marchés de Kara et de Lomé. Non le gouvernement ne garde pas ce rapport sous le coude, déclare, en substance, M. Bawara qui assure d’ailleurs que son utilité est toute relative car il est prouvé que l’origine des sinistres est bien criminelle. « Toute l’agitation entretenue et la campagne d’intoxication et de désinformation ne sont rien d’autre que des pare feux pour faire digression et diversion », déclare le ministre. 

Informations complémentaires

Le Libéral N°118.pdf 1,73 MB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.