Deux officiels béninois chez Faure

21/02/2008
Deux officiels béninois chez Faure

Faure Gnassingbé a reçu mercredi deux ministres béninois porteur d'un message du président Boni Yayi, titre jeudi Togo Presse. Le journal évoque aussi la visite à Lomé de l'administrateur du Pnud, Kemam Dervis. Le quotidien national revient longuement sur les manŒuvres militaires « Zio 2008 » qui se déroulent actuellement dans la région maritime. Aujourd'hui, assaut final à Tsévié. Une répétition grandeur nature pour les soldats togolais qui partiront bientôt au Darfour.

Voici les grands titres de Togo Presse du 21 février 2008Deux ministres béninois, dont celui de la décentralisation, de la gouvernance locale, de l'administration et de l'aménagement du territoire, Monsieur Issa Démonté Moko ont été reçus hier à la présidence de la République par le chef de l'Etat Faure Gnassingbé. Accompagné de son collègue chargé des relations avec les institutions, porte-parole du gouvernement, Dr jean Alexandre Houngbédji, le ministre Moko est allé transmettre un message d'amitié et de fraternité de son président Yayi Boni à son frère et ami du Togo. Le message a trait à l'assistance que le Bénin entend solliciter auprès du Togo pour l'organisation des élections municipales dans ce pays le 13 avril prochain.

______

L'administrateur du PNUD, Monsieur Kemal Dervis, dans le cadre de sa visite dans notre pays, a été reçu hier à la primature où il a eu une séance de travail avec le chef du gouvernement Komlan Mally. La séance de travail, à laquelle ont paris part les membres du gouvernement, les collaborateurs du premier ministre et des responsables du PNUD, a permis de discuter du renforcement de la coopération entre l'institution et le Togo ainsi que de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

________

ManŒuvres militaires multinationales « Zio 2008 »

Aujourd'hui c'est l'assaut final à Tsévié de la manŒuvre multinationale Zio 2008, un exercice qui a commencé le 11 février dans la région maritime avec la participation du Bénin et de la France aux cotés des Forces Armées Togolaises. A phase opérationnelle commencée depuis mardi s'est poursuivie hier avec l'évacuation des réfugiés français, étrangers et togolais à bord du bâtiment français « le tonnerre ». Cette opération qui permet aux troupes d'apprendre les techniques d'embarquement s'est déroulée à diverses phases. En effet, face à la violence des hostilités, les ressortissants français et d'autres étrangers décident de quitter le Monoland. Les forces loyalistes aidées de celles de la CEDEAO sont chargées de les évacuer des zones d'hostilités pour le site d'embarquement sis à la base marine de Lomé. De ce site, sécurisé par les forces françaises, les réfugiés et les blessés sont enregistrés puis transportés à bord d'un petit navire français pour le bâtiment tonnerre en haute mer.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Des chirurgiens membres de l'Eglise Copte se mobilisent

Coopération

Deux cents patients soufrant d’hernies et de goitre seront pris en charge par des médecins égyptiens.

Les transfusions sanguines n'ont aucun caractère commercial

Santé

La culture de don du sang n’est pas très développée au Togo. Absence d’information et préjugés freinent la collecte.

Fin de la mission de Mashav

Coopération

La session de formation assurée par Mashav, l’Agence de coopération israélienne, s’est achevée jeudi.

La CAF demande à la Fédération togolaise de sortir son chéquier

Sport

Actuellement en pleine rénovation, le grand stade de Kégué à Lomé est indisponible pour de longs mois.