Diffamation : « Le Lutteur » sanctionné

23/10/2009
Diffamation : « Le Lutteur » sanctionné

Après l'arrestation du présentateur vedette de la TVT, Eugène Atigan-Améti, à l'Aéroport International Gnassingbé Eyadéma (AIGE) pour trafic de stupéfiants, les spéculations vont bon train au Togo. Sur la toile et dans les médias locaux, les rumeurs les plus folles circulent pour impliquer un certain nombre de personnalités.

Ainsi, le journal « Le Lutteur » a publié récemment un article intitulé «Au-delà de l'arrestation d'Eugène Attignan : la guerre entre deux réseaux narcotrafiquants togolais est déclarée » dans lequel Mey Gnassingbé, président de Jeunesse en Mouvement (JEM), y est présenté comme « le présumé chef des jeunes narcotrafiquants togolais.» Compte tenu de la gravité de l'accusation, M. Gnassingbé, a transmis une plainte auprès de l'Observatoire Togolais des Médias (OTM).

Le Directeur de la Publication du journal, Roméo Kodjo Koffi, a reconnu la légèreté de son travail et les fausses informations publiées. Il a été sanctionné conformément aux règles déontologiques en vigueur au Togo.

Voici le communiqué de l'OTM concernant cette affaire

 

Dans son édition n° 14 du 15 octobre 2009, l'hebdomadaire "Le Lutteur" a publié un article intitulé « Au- delà de l'arrestation d'Eugène ATTIGAN : la guerre entre deux réseaux narcotrafiquants togolais est déclarée ». Dans cet article, M. Mey GNASSINGBE Président de Jeunesse En Mouvement, a été présenté comme « le présumé chef des jeunes narcotrafiquants togolais. »

Le directeur de la publication M. Roméo Kodjo KOFFI, lors de son audition par l'Observatoire Togolais des Médias (OTM) le 21 Octobre 2009, a reconnu la fausseté de ses allégations.

L'hebdomadaire "Le Lutteur" a, de ce fait, violé l'article premier du code de déontologie des journalistes qui dispose : « le journaliste publie uniquement les informations dont la source, la véracité et l'exactitude sont établies. Le moindre doute l'oblige à s'abstenir ou à émettre des réserves selon les normes professionnelles requises... »

Considérant que l'hebdomadaire 'Le Lutteur' a violé cet article, l'OTM a demandé à son Directeur de publier dans les meilleurs délais et dans les mêmes proportions un rectificatif.

Le Directeur de Publication du Journal "Le Lutteur" a présenté des excuses et promis de réparer le préjudice causé à M. Mey GNASSINGBE dans son édition du jeudi 29 octobre 2009.

Pour avoir publié une fausse information, l'hebdomadaire 'Le Lutteur' écope d'une première sanction.

L'OTM saisit cette occasion pour demander une fois encore à tous les journalistes du Togo de faire preuve de professionnalisme et de responsabilité en faisant des recoupements nécessaires avant toute publication.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.