Discuter pour évoluer

08/08/2015
Discuter pour évoluer

Trop de supports, mais pas assez de lecteurs et d'annonceurs

Les médias togolais doivent se professionnaliser pour offrir aux lecteurs, auditeurs et téléspectateurs un contenu de qualité et permettre aux différents supports de devenir viables commercialement.

Tel est le vœu exprimé vendredi par Guy Lorenzo, le ministre de la Communication, à l’occasion de l’assemblée générale du Conseil national des patrons de presse (CONAPP).

Pour vivre de leur métier, les journalistes doivent faire preuve de rigueur, d’esprit de discernement et d’objectivité. Il y a va de leur intérêt et de celui des journaux pour lesquels ils collaborent. 

‘On dit souvent que la presse est le 4e pouvoir mais ce pouvoir doit être exercé avec sagesse et  discipline’, a déclaré M. Lorenzo.

Une amélioration de l’offre permettra de faire vivre des organes encore trop souvent dépendants de sponsors privés (hommes politiques et chefs d’entreprises).

Le Togo compte des dizaines de journaux à l’audience confidentielle. L’idéal serait de parvenir à un regroupement de tous ces supports pour donner naissances à une offre plus limitée mais de bien meilleure qualité. 

La même logique concerne les radios FM.

Guy Lorenzo ne veut rien imposer. Il préfère le dialogue et discuter avec les responsables du secteur à partir de propositions formulées par le CONAPP et les autres organisations professionnelles.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo grappille un petit point

Sport

La FIFA a publié jeudi son classement mensuel. Le Togo gagne un point. Il se retrouve à la 128e place au plan mondial.

Renforcement des capacités militaires des pays membres

Cédéao

La 38e réunion ordinaire du Comité des chefs d’état major de la Cédéao s’est achevée mercredi à Lomé.

Un PC bon marché fabriqué au Togo

Tech & Web

Des déchets informatiques utilisés pour fabriquer un ordinateur. Voilà un cycle vertueux.

Exportateur et pollueur

Faits divers

Lors d’un contrôle effectué le 13 avril dernier au port de Sète, les douaniers se sont intéressés à deux semi-remorques en partance pour le Togo. Et là, surprise.