Divorce à la togolaise ?

02/05/2011
Divorce à la togolaise ?

"Le Car partagé entre dissensions internes, indiscipline et cacophonie, divorce entre Agboyibo et Me Apévon", écrit Le Correcteur lundi après la tenue le weekend du Conseil national de ce parti d’opposition au Togo.
"De sources concordantes renseignent que le fondateur du CAR Me Agboyibo serait en froid avec son disciple Apévon à qui il a laissé la direction du parti en 2008.", indique ce journal qui précise que c'est la candidature de Me Agboyibo à la présidentielle de 2010 qui serait la cause de cette mésentente.
Forum de la Semaine insiste davantage sur les conclusions des travaux et sur l’intervention de Me Apévon qui recommande la réalisation du « reliquat des réformes politiques".
Togo presse revient sur la célébration de la fête du 1er mai. "Le gouvernement est resté réceptif aux doléances des travailleurs", souligne le quotidien national.
Réceptif, peut-être, mais Forum note que les doléances sont les mêmes que les années précédentes.
Liberté fait une autre lecture de la fête du travail. "Les travailleurs ont dénoncé le manque de volonté du gouvernement". Le quotidien publie la liste des revendications des syndicats non satisfaites depuis plusieurs années.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Promouvoir la disponibilité de la fibre en accès libre

Tech & Web

Au moment où les autorités togolaises mettent le paquet pour développer la fibre, des experts internationaux douchent les ambitions du pays.

Lutte régionale contre le banditisme et le terrorisme

Coopération

Plus de 200 individus soupçonnés de banditisme et d’activités terroristes ont été arrêtées lors d'une opération de sécurité régionale.

La monnaie unique est sur les rails

Cédéao

Jean-Claude Brou, le nouveau président de la Commission de la Cédéao, a présenté devant les membres du Parlement de l’organisation son plan stratégique.

Prochaine mise en œuvre du WACA

Environnement

La Banque mondiale a annoncé en avril dernier une aide de plus de 50 millions de dollars sous forme de prêt et de don pour aider le Togo à lutter contre l’érosion côtière.