Dos au mur

04/03/2014
Dos au mur

‘L’ancien disciple de Gilchrist OLympio (Jean-pierre Fabre, ndlr) semble être dos au mur et certains de ses proches n’écartent pas l’hypothèse d’un éventuel accord de gouvernement entre l’ANC et le parti UNIR’, écrit mardi L’Eveil de la Nation. 

Son confrère L’Union souligne que le chef de l’Etat a répondu ‘avec une grande courtoisie’ aux demandes du patron de l’ANC

Dans les colonnes de Forum de la Semaine, David Ihou explique qu’il appartient aux députés de voter les réformes constitutionnelles et certainement pas au chef de l’Etat. Ca tombe bien, souligne le journal, MM. Fabre, Apévon ou Gogué sont députés.

Avis radicalement opposé dans les colonnes d’Actu Express : ‘Il n’est pas superflu de rappeler que le Parlement ne saurait faire les réformes idoines si ce n’est dans le cadre d’un consensus politique’.

Dans Liberté, l’un des responsables du CST, Zeus Ajavon, explique qu’il y a 3 façons de régler le problème : ‘le dialogue avec Faure Gnassingbé, la force du peuple et la vendetta’.

Pour conclure ce chapitre, L’Alternative estime que le président ‘vient de sonner le glas des réformes après avoir tiré sa légitimité de l’Accord Politique Global’.

Match décevant d’AS Douanes face aux Egyptiens dimanche dernier à Lomé dans le cadre de la Coupe de la CAF, note Actu Express. En sport toujours, L’Alternative se demande si le championnat de D1 démarrera comme prévu le 8 mars. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.