En toute Liberté

04/03/2012
En toute Liberté

Le quotidien Liberté, qui vient de fêter son septième anniversaire, organise dimanche une grande fête pour marquer l’évènement. Une longévité exceptionnelle au Togo où de nombreux journaux naissent et meurent aussi rapidement, faute de lecteurs et de revenus publicitaires. 

« On a commencé l’aventure le 2 mars 2005 sans savoir jusqu’où elle allait nous conduire », explique le patron du journal Zeus Aziadouvo.

Politiquement, Liberté se place résolument dans l’opposition avec des critiques acerbes contre les dirigeants togolais qui se sont habitués à se faire régulièrement étriller dans les colonnes du journal.

Le quotidien n’est cependant pas à l’abri de dérapages avec la diffusion de fausses informations ou des articles diffamatoires qui lui valent quelques condamnations financières.

Mais pas de quoi remettre en cause la liberté de ton dont jouit ce journal qui souhaite désormais évoluer vers davantage de professionnalisme en renforçant la pagination (de 8 à 12 pages), couvrant l’actualité régionale grâce au recrutement de correspondants locaux et en créant de nouvelles rubriques.

Mais tout cela coûte cher ; raison pour laquelle Zeus Aziadouvo souhaite que l’Etat renforce son aide à la presse privée en respectant les critères d’attribution.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.