Eric Johnson, journaliste non-violent

12/02/2010
Eric Johnson, journaliste non-violent

L’Association des journalistes pour la non-violence électorale en Afrique (JNVEA) a été officiellement lancée vendredi à Lomé. Composée de responsables de journaux, radios et chaines de télévision, elle a pour objectif de travailler en étroite collaboration avec les candidats aux élections, les leaders d’opinion et avec des journalistes, au Togo et ailleurs en Afrique.
Eric Johnson, Directeur du journal L’Union, en assure la présidence.

Republicoftogo. Com : Quel est l’intérêt d’une organisation comme la vôtre ?
Eric Johnson : Les consultations électorales en Afrique sont le plus souvent émaillées de violents affrontements entre partisans et adversaires des différents candidats. Ces violences sont récurrentes à chaque scrutin : présidentiel, législatif ou municipal.
Ces troubles occasionnent souvent des pertes en vies humaines, font des blessés et provoquent des déplacements massifs de population, sans parler des pertes matérielles importantes.
Une élection ne doit pas être un champ de bataille !
Les violences électorales sont souvent l’émanation de propos excessifs des candidats. Les appels à la haine des leaders d’opinion sont souvent relayés et amplifiés par les médias.
La création de notre association est une réponse appropriée à ce phénomène inquiétant.
Republicoftogo. Com : Oui, mais comment faire dans la pratique ?

Eric Johnson : L’objectif principal de la JNVEA est d’amener les populations africaines à s’inscrire dans la dynamique de la non-violence.
L’Association doit donc convaincre, mobiliser et former l’opinion africaine à l’éradication de la violence sous toutes ses formes en période électorale.
Republicoftogo. Com : Est-il possible de relever ce défi ?
Eric Johnson : Combattre la violence électorale dans nos pays est un devoir qui demande beaucoup de moyens matériels, financiers et humains.
La JNVEA a l’avantage de réunir des directeurs d’organes de presse. Par conséquent, elle détient un outil précieux pour véhiculer un message de paix à travers les articles que nous pouvons publier ou les reportages qu’il est possible de diffuser à la radio ou à la télévision.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

Le 2 février met les petits plats dans les grands

Tourisme

L’hôtel du 2 février (ex-Radisson Blu) organise à partir de ce samedi une semaine gastronomique pour découvrir les saveurs du Togo et du monde entier.

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.