Essence de contrebande : l'Etat pénalisé

04/11/2014
Essence de contrebande : l'Etat pénalisé

Les moteurs à la peine avec une essence de contrebande de mauvaise qualité

La contrebande des produits pétroliers a des conséquences négatives sur l’économie, souligne mardi Le Libéral.

Selon l’Office togolais des recettes, essence et diesel vendus en stations-service ont chuté de 63%. Les trafiquants importent illégalement d’importantes quantités de carburant du Bénin et du Ghana. De mauvaise qualité, parfois coupé avec de l’eau, il est vendu au bord des routes à Lomé comme à l’intérieur du pays.

Ce manque à gagner pour les caisses de l'Etat pénalise la population. Des projets de développement ne pourront être mis en oeuvre faute d'argent.

Informations complémentaires

Le Libéral N°187.pdf 2,68 MB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Claude Le Roy n'est pas seul responsable

Sport

Le public togolais pose désormais la question ouvertement : faut-il se séparer de Claude Le Roy, le sélectionneur des Eperviers.

La réciprocité est enrichissante

Coopération

Victoire Tomégah-Dogbé a lancé lundi le volontariat de réciprocité à l'échelle ouest-africaine.

A livres ouverts

Culture

La Foire internationale du livre de Lomé (FI2L)  aura lieu du 10 au 13 novembre à Lomé sur le site de la Blue Zone de Cacavéli.

Rentrée des avocats

Justice

Le barreau de Lomé a effectué vendredi sa rentrée solennelle au Palais de justice de Lomé.