Ethique de responsabilité

19/01/2015
Ethique de responsabilité

Nicolas Berlanga-Martinez

En cette période pré-électorale, les médias ont un rôle déterminant à jouer. Mais au Togo où les journaux, radios et TV sont ultra-politisées, c’est une couverture partisane qui domine. De l’opinion davantage que de l’information. Les lecteurs en sont pour leur frais.

A cela, il faut ajouter la publication de fausses informations et l’usage récurrent de la rumeur. De nombreux journaux ne sont que de simples relais aux partis politiques.

Comment dans ces conditions les lecteurs peuvent-ils bénéficier d’une couverture objective de la campagne qui se prépare ?

‘Quand vous exprimez vos opinions, quand vous faites vos reportages, efforcez-vous de montrer la réalité, s’il vous plait ! Essayez de refléter les évènements. De l’éthique des convictions à l’éthique de la responsabilité, allez vers l’avenir en oubliant le passé afin de transcrire la réalité des faits, a déclaré Nicolas Berlanga-Martinez, le représentant de l’Union européenne au Togo à l’ouverture d’une session de formation sur le thème de la ‘Responsabilité sociale du journaliste et le traitement de l’information en période électorale.’ 

Ce stage de perfectionnement est organisé par l’UE et le ministère de la Communication.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Promouvoir la disponibilité de la fibre en accès libre

Tech & Web

Au moment où les autorités togolaises mettent le paquet pour développer la fibre, des experts internationaux douchent les ambitions du pays.

Lutte régionale contre le banditisme et le terrorisme

Coopération

Plus de 200 individus soupçonnés de banditisme et d’activités terroristes ont été arrêtées lors d'une opération de sécurité régionale.

La monnaie unique est sur les rails

Cédéao

Jean-Claude Brou, le nouveau président de la Commission de la Cédéao, a présenté devant les membres du Parlement de l’organisation son plan stratégique.

Prochaine mise en œuvre du WACA

Environnement

La Banque mondiale a annoncé en avril dernier une aide de plus de 50 millions de dollars sous forme de prêt et de don pour aider le Togo à lutter contre l’érosion côtière.